Ouattara Watts à Abidjan : le retour fracassant d’un dinosaure de l’art en Côte d’Ivoire

Ce titre est trop peu parlant pour aborder l’extraordinaire retour de l’artiste Ouattara Watts sur les bords de la lagune Ebrié. Car en effet, s’il est commun de participer à plusieurs expositions en une semaine, il ressort moins de l’ordinaire que le centre d’attraction demeure le même artiste.

Pendant deux jours, la Rotonde des Arts et la galerie Cécile Fakhoury nous ont proposé de découvrir Ouattara Watts, brillant artiste ivoirien ; qui n’a plus à faire ses preuves.

Get Ready!

Ouattara Watts à la Rotonde des Arts

Get Ready est le titre retenu pour l’exposition des œuvres de Ouattara Watts à la Rotonde des arts.

Soyez prêts !

Tel est le message. Mais prêts à quoi ? Au jour de votre jour j’ai envie de dire !  Au jour où ce sera le tour pour votre étoile d’éclairer l’univers.

Oeuvre de Watts

En effet, la chance n’attend pas. Nous ne savons ni le jour, ni l’heure à laquelle elle frappera à notre porte. Dans la vie de Ouattara Watts, elle frappa un jour de l’année 1988.

Cette année-là, il fit la connaissance de Basquiat à l’occasion d’un vernissage à la galerie Yvon Lambert à Paris (France). Ce dernier, fort du talent évident de Watts, le convainquit de s’installer aux USA où il connut son ascension fulgurante.

Ouattara Watts est donc pour la jeunesse ivoirienne et même internationale, symbole d’espoir.

 

Before looking at this work, listen to it

Ouattara Watts à la galerie Cécile Fakhoury

Intriguant : ce mot qualifie bien le monde dans lequel nous emporte Ouattara Watts.

Au cœur du cosmos, vos yeux contemplerons ce que jamais vous n’avez vu et ce que plus jamais vous ne verrez à moins de vous offrir un de ses bijoux.

Signes astronomiques, chiffres, lettres, formes géométriques, présence d’idéogrammes (Signe graphique qui représente le sens d’un mot concret ou abstrait et non les sons qui le composent) et mélange de textures sont entre autre les paysages qui s’offrent à vous.

Watts, Fakhoury

Ouattara Watts a ce génie qu’il faut pour laisser vos interrogations sans réponse. Car en effet, sont travail bien que visuel n’est pas à voir mais à écouter.

Au milieu des étoiles, face à une réalité tortueuse, il vous tire du commun et pousse votre pensée à l’extrême : passer du visuel à la sonorité.

Ce moment privilégié naîtra à condition que vous le vouliez ; à l’unique condition de puiser au fond de votre cœur l’ouverture d’esprit qu’il faut pour voir comme il faut. Car vues superficiellement,  vous ne trouverez pas ; je le répète ; vous ne trouverez pas le message derrière ces œuvres. C’est donc à juste titre que la galerie Cécile Fakhoury a choisi pour thème « before looking at this work, listen to it »

Watts Artwork

 

« Get Ready » et « before looking at this work, listen to it » résument bien la vie de l’artiste ; l’une, le cheminement et l’autre le discours, message derrière cette signature sans signature (Watts ne signe jamais ses œuvres. Gros risque pour débutant, mais pas pour la valeur sûre qu’il est)

 

Enfin, Ouattara Watts ne vient pas vous soumettre une équation avec ses chiffres et ses lettres ; il vient juste vous offrir son monde mais à une seule et unique condition :

Etes-vous prêts à le recevoir ?

3 Replies to “Ouattara Watts à Abidjan : le retour fracassant d’un dinosaure de l’art en Côte d’Ivoire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *